Biographie Photo Graveur

Accueil > Corot Camille


Ėphéméride

La Ste Brigitte

A Paris le Soleil se léve à 6h13 se couche à 21h40

204e jours de l'année reste 161 jours

Semaine 30 UTC +2h


Artistes liés


fichier:Abel de Pujol Alexandre

Abel de Pujol Alexandre

1785-1861, peintre. Abel de Pujol étudie dans l'atelier de Jacques-Louis David. Lors de l'exposition ...



fichier:Alaux Jean dit le Romain

Alaux Jean dit le Romain

1786-1864, peintre. Alaux étudie aux Beaux-Arts de Paris et est l'élève de Pierre Lacour et de Pierre...



fichier:Cabanel Alexandre

Cabanel Alexandre

1823-1889, peintre d'histoire, de nus féminins, de scènes mythologiques et grand portraitiste. Alexan...



fichier:Caire Jean et Marie Tonoir

Caire Jean et Marie Tonoir

Marie Tonoir (1860-1934) et Jean Caire (1855-1935) couple de peintres mariés l'un à l'autre. Ils étud...



fichier:Callet Antoine Francois

Callet Antoine Francois

1741-1823, peintre d'histoire et portraitiste Callet remporte le prix de Rome en 1764. Il peint un pl...



fichier:Callot Georges

Callot Georges

1857-1903, peintre pastelliste, décorateur, portraitiste. Callot expose à la Royal Academy de Londres...



fichier:Dagnan-Bouveret Pascal

Dagnan-Bouveret Pascal

1852-1929, peintre de sujets mythologiques, d'allégories, de scènes religieuses, de scènes de genre e...



fichier:Fabre Francois Xavier

Fabre Francois Xavier

1766-1837, dessinateur, peintre d'histoire, de paysages, grand portraitiste et collectionneur. Fabre ...



fichier:Franquelin Jean-Augustin

Franquelin Jean-Augustin

1798-1839, peintre de genre, de portraits et d'histoire. Jean-Augustin Franquelin est l'élève de Jean...



fichier:Garnier Jules Arsène

Garnier Jules Arsène

1847-1889, peintre, aquarelliste. Jules Garnier étudie à l'École des Beaux-Arts de Toulouse, puis à c...



fichier:Gaudefroy Alphonse

Gaudefroy Alphonse

1845-1936, peintre. Gaudefroy étudie aux Beaux-Arts et devient l'élève de Léon Cogniet et d'Alexandre...



fichier:Geoffroy Henri Jules

Geoffroy Henri Jules

1853-1924, peintre et illustrateur. Geoffroy étudie la gravure et la lithographie avec Eugène Levasse...



fichier:Gérôme Jean Léon

Gérôme Jean Léon

Apprentissage Jean-Léon Gérôme naît le 11 mai 1824 à Vesoul, son père Pierre Gérôme est orfèvre et s...



fichier:Granet François-Marius

Granet François-Marius

1775-1849, peintre, aquarelliste, dessinateur. François-Marius Granet débute ses études artistiques d...




corot_jean_baptiste_par_nadar.jpg

corot jean baptiste par n...

Corot Camille

Pays : France

Style : classicisme

Période : XIXe siècle

Les débuts


Camille Corot naît en juillet 1796, dans une famille aisée de la petite bourgeoisie parisienne. Son père Jacques Louis Corot est drapier, sa mère, Marie-Françoise Corot, née Oberson est d'origine suisse et exerce le métier de modiste. Camille Corot fait des études classiques, puis débute dans le négoce de draperie, études qui ne le passionnent guère. Sa vocation est d'être peintre, il fréquente parallèlement à ses études l'académie Suisse. Son père achète une superbe demeure XVIII ème à Ville d'Avray, le jeune homme y installe son premier atelier. Corot décide d'abandonner le négoce et obtient l'assentiment de son père pour étudier la peinture, celui-ci lui octroie une pension annuelle très confortable.
camille corot
Le jeune homme entre dans les ateliers de Jean Victor Bertin et d'Achille Etna Michallon, deux peintres paysagistes néoclassique. Michallon lui fait découvrir la peinture en plein air et l'incite à peindre sur le motif dans la forêt de Fontainebleau et à Ville d'Avray. Lors du Salon de 1824, Camille Corot découvre les paysages de John Constable et de Jacob Van Ruysdaël.

L'Italie


Camille Corot fait son premier voyage en Italie en 1825 et sillonne pendant trois ans la campagne romaine, il se rend à Naples et Venise et y peint un de ses premiers chef-d'oeuvre, Le pont de Narni. Corot débute au Salon en 1827 avec ses deux tableaux : Vue prise à Narni et la Campagne de Rome. De retour en France, il expose à la galerie Lebrun, le jeune artiste continue ses séjours à Fontainebleau, à Barbizon, peint en Normandie et en Bretagne, en 1830 Corot peint une vue de la cathédrale de Chartres. Au salon de 1833, Camille Corot est médaillé avec sa toile, Le gué en forêt de Fontainebleau. L'année suivante, il retourne en Italie, en Toscane et à Venise. Ayant toujours la bougeotte Corot se rend dans le sud de la France et peint son autoportrait.
En 1835, son grand tableau : Agar dans le désert, est reçu favorablement par la critique.
camille corot
Camille Corot peint de vastes compositions mythologiques ou bibliques : Silène, Homère et les bergers, Destruction de Sodome, Macbeth et les sorcières. Corot réalise également des vues de Ville-d'Avray. L'artiste est également un très grand portraitiste, Femme à la perle et la magnifique, Dame en bleu de 1874. Au salon de 1837, Corot présente sa toile : Saint-Jérôme qui ne plait pas aux critiques, idem l'année 1839, même si le duc d'Orléans lui achète deux toiles.

En 1843, Corot effectue son troisième séjour en Italie, il réside non loin de Rome et y réalise de nombreux dessins et beaucoup de petites esquisses. Camille Corot reçoit une commande de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet : un Baptême du Christ. En 1845, le peintre connaît un grand succès au salon avec : Homère et les Bergers et reçoit des éloges de Baudelaire et de Champfleury, il est promu Chevalier de la Légion d'Honneur. Grave à sa notoriété, Corot obtient de nombreuses commandes, notamment pour la manufacture de Beauvais pour laquelle il réalise des cartons de tapisseries, l'état achète son tableau : Site d'Italie. Il se lie d'amitié avec Constant Dutilleux, imprimeur à Arras et avec Honoré Daumier.

Le dessinateur


camille corot
En 1852, Corot voyage en Suisse en compagnie de son ami Daubigny. En 1853, il prend un atelier, rue de la Poissonnière qu'il conserve jusqu'à sa mort. Son ami Dutilleux l'initie au cliché-verre que Corot pratique pour une soixantaine d'oeuvres. Excellent dessinateur, Camille Corot réalise 600 dessins exécutés à la mine de plomb ou au fusain dont beaucoup sont des ébauches pour ses futurs toiles. Le grand artiste pratique aussi l'eau-forte et en réalise une quinzaine, il est également l'auteur de lithographies qui sont pour la plupart des paysages. Corot triomphe à l'Exposition Universelle de 1854 où il présente plusieurs paysages, Napoléon III lui achète : Souvenir de Marcoussis.

Camille Corot continue ses séjours en Normandie, dans le Limousin, en Suisse. Puis de graves accès de goutte l'empêchent de sortir, le peintre reste dès lors dans son atelier pour peindre. En 1866, Napoléon acquiert sa toile, La solitude. Corot est nommé officier de la Légion d'Honneur et participe à l'Exposition Universelle de 1867, avec sept toiles, l'année suivante il devient membre du jury du salon et sa toile, Un matin à Ville-d'Avray est acheté par l'État, de son vivant Camille Corot vendra 28 de ses oeuvres soit à l'état ou aux municipalités.

La générosité de Corot est légendaire, le peintre aide bon nombre de ses amis, notamment son grand ami Honoré Daumier, pour lequel il achète une maison à Auvers-sur-Oise, le caricaturiste étant devenu aveugle et sans ressources. En 1871, Corot séjourne à Arras et peint Le beffroi de Douai. En 1872 il prend un nouvel atelier à Coubron il a de nombreux élèves et copistes. Le 22 février 1875, Camille Corot meurt à Ville-d'Avray et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris.


Principales œuvres


camille corot
Autoportrait, Corot à Son Chevalet 1825 ; Le Colisée vu à travers les arcades de la basilique de Constantin, 1825; Le Pont de Narni 1826; Le Pont de Narni 1827; Le Colisée depuis les Jardins Farnèse 1826; La vasque de la villa Médicis,1828 ;Rome, Le Tibre au Château Saint-Ange (1826-1828 ; La promenade du Poussin, campagne de Rome, 1826-1828; L'Ile de San Bartolomeo, 1826-1828; Barques à voiles échouées à Trouville, 1829; Ischia depuis les flancs du Mont Epomée, 1828 ; La Cathédrale de Chartres, 1830; Autoportrait,la palette à la main, 1835; Portrait de Marie-Louise Laure Sennegon ,1831; Vue de Saint-Lo, 1833; Matin à Venise, 1834; Les Quais marchands de Rouen, 1835; Notre-Dame et le quai des Orfèvres, 1835; Volterra,1834; Fuite en Egypte, 1840; Le Petit Berger 1840; Florence depuis les jardins Boboli, 1835-1840; Les maisons de Cabassud à Ville-d'Avray, 1835-1840; Portrait de madame Baudot, 1837; Claire Sennegon, future Madame Charmois, 1837; Le Moulin de la Galette à Montmartre, 1840; L'Église de Lormes, 1841; Un champ de blé dans le Morvan, 1842; Marietta, 1843; L'Odalisque Romaine, 1843; Homère et les Bergers, 1845; Vue du Forum Romain, 1846; L'Église de Rolleboise près de Mantes, 1850-1855; Le Port de La Rochelle, 1851; La Rochelle, avant-port, 1851; La Rochelle, entrée du port, 1851; Une Matinée, danse des Nymphes, 1850-1851; Cavalier dans le bois, 1850-1855; Tour au bord de l'eau, 1829; Le Coup de Vent,1855-1860; Le Vallon , 1855; Le Concert champêtre, 1857; Nymphes désarmant Amour, 1857; Prairie et marais de Corsept au mois d'août à l'embouchure de la Loire, 1857 ; Macbeth, 1859; Fillette à sa toilette, 1860-1865; Le Lac,1861; Souvenir de Mortefontaine, 1864; L'Arbre brisé, 1865; Pré devant le village, 1865; Mantes, la Cathédrale et la ville vue à travers les arbres, le soir, 1865-1868; Jeune Femme au puits,1865-1870; Italienne assise jouant de la mandoline, 1865; Agostina, 1866; La lecture interrompue, 1865-1870 ; L'Église de Marissel, 1867; Le Pont de Mantes, 1868-1870; La femme à la perle 1869 ; Le Beffroi de Douai, 1871; L'Étang de Ville-d'Avray, 1871; Près d'Arras 1872; Pastorale, souvenir d'Italie, 1873; Sin-le-Noble, 1873; Dunkerque, vue du port de pêche, 1873; La dame en Bleu, 1874; L'Intérieur de la cathédrale de Sens 1874; Liseuse interrompant sa lecture,1874 ; Arbres et rochers à Fontainebleau; L'Atelier jeune femme au corsage rouge ,1853-1865; Bohémienne rêveuse,1865-1870 ; Jeune femme allongée; Jeune femme assise, les bras croisés,1835-1845; Jeune fille au béret; Orphée ramenant Eurydice des enfers,1861; Le Moine au Violoncelle,1874 .



Première édition le: 05 février 2010 Par : Sarah
Mise à jour le: 03 février 2012 Par : Sarah


Contenu sous copyright © 2010 - 2014, toutes reproduction strictement interdites sans autorisation écrite du site l'univers des arts.

Suggestion de livre pour : Corot Camille

Principales œuvres de Camille Corot Toutes les oeuvres ici

fichier:corot camille souvenir de toscane.jpg

Souvenir de Toscane

fichier:corot camille le clocher de saint nicolas les arras.jpg

Le clocher de Saint-Nicolas-lès-Arras

fichier:corot camille le petit cavalier sous bois.jpg

Le petit cavalier sous bois,

fichier:corot camille bois guillaume pres de rouen porte flanquee de deux piliers.jpg

Bois-Guillaume, près de Rouen, porte flanquée de deux piliers

fichier:corot camille dieppe le bout de la jetee et la mer.jpg

Dieppe, le bout de la jetée et la mer

fichier:corot camille le petit chaville.jpg

Le Petit-Chaville

fichier:corot camille ville d avray entree du bois avec une vachere.jpg

Ville-d'Avray, entrée du bois avec une vachère

fichier:corot camille honfleur le vieux bassin.jpg

Honfleur, le Vieux-Bassin

fichier:corot camille rome le colisee.jpg

Rome, le Colisée vu à travers les arcades de la basilique de Constan

fichier:corot camille rome vue prise des jardins farnese.jpg

Rome, vue prise des jardins Farnèse

fichier:corot camille etude du colisee a rome ou le midi.jpg

Étude du Colisée à Rome ou Le Midi

Publicité

Dis moi qui t'admires et je te dirai qui tu es.
Saint-Beuve

Haut de la page

BiographiePhotoGraveurNous contacter Plan du site

Retrouver les plus grands artistes du moyen-âge au XIXe siècle avec leurs oeuvres principales en image.

fils rss l'univers des arts fils rss l'univers des arts fil rss biographie fil rss photo

© 2008-2014 l'univers des arts