Biographie Photo Graveur

Accueil > Guimet émile


emile_guimet.jpg

emile guimet

Guimet émile

Pays : France

Style :

Période : XIXe siècle

Le bleu Guimet



Fils d'un industriel lyonnais, polytechnicien, et inventeur du bleu chimique, l'outremer artificiel ou bleu Guimet, qui remplace l'outremer qui, jusqu'à son invention est extrait d'une pierre semi-précieuse le lapis-lazuli, cette invention fait sa fortune. Guimet reprend très tôt, dès l'âge de 24 ans, l'usine de Fleurieu-sur-Saône, de son père. Il développe à son tour, les usines familiales, et devient en 1887, président de la compagnie Pechiney, fondée grâce à des capitaux de la famille Guimet. Il transforme Pechiney en une importante société anonyme qu'il dirige jusqu'à sa mort.

Guimet le voyageur



L'homme est passionné d'archéologie, et grandit dans une ambiance culturelle riche, il apprend les techniques de la céramique, de la peinture et étudie la musique, il compose un opéra en cinq actes, nommé Taï-Tsoung, du nom d'un empereur chinois du VIIe siècle. Grand voyageur et collectionneur, il visite l'Espagne, l'Allemagne, l'Égypte, l'Algérie, découvrant les civilisations grecque et romaine. Après avoir visité l'exposition universelle de 1876 à Philadelphie avec le peintre Félix Régamey, il entreprend un grand voyage en Extrême-Orient.

En effet Le 10 avril 1876, Émile, est chargé par le Ministre de l'instruction publique d'une mission au Japon, en Chine et aux Indes pour y étudier les religions De l'Extrême-Orient, Regamey qui l'accompagne, dessinera toutes les figures des ouvrages qu'ils publient en collaboration. Émile Guimet s'embarque à San Francisco pour Yokohama, emportant avec lui le texte d'un arrêté daté du 10 avril 1876 par lequel le ministre de l'Instruction publique le charge d'une mission au Japon, en Chine et aux Indes pour y étudier les religions de l'Extrême-Orient, ce document officiel lui est très utile. Il arrive au Japon en août 1876 et y reste jusqu'en novembre; Le séjour au Japon est sans doute un des moments forts et décisifs de la vie d'Émile Guimet dont il consigne les impressions dans son ouvrage en deux volumes : "Les promenades japonaises", publié en 1878 et en 1880. Guimet et Régamey sont frappés par le sens de la beauté qui gouverne la vie des Japonais même de conditions modestes. Guimet, passionné de théâtre et d'opéra, découvre le théâtre populaire Kabuki. Il ramène plus de 300 peintures et 600 sculptures. Puis ils se dirigent vers la Chine et l'Inde. Ils rentrent en France en mars 1877. Le rapport d’Émile Guimet sur les religions est daté du 15 avril 1877.

Le musée Guimet



A l'exposition universelle de 1878, il présente une partie du contenu des caisses qu'il a rapporté du Japon, de la Chine et de l'Inde dans une salle intitulée Religions de l'Extrême-Orient, le succès qui dépasse ses espérances l'encourage à achever au plus vite la construction, dans le nouveau quartier de La Tête d'Or à Lyon, d'un musée consacré aux religions du monde entier que Jules Ferry, alors ministre de l'Instruction publique, inaugure en 1879. Dans le musée, est également crée une bibliothèque d'ouvrages de toutes les religions, Guimet ayant rapporté plus d'un millier de livres japonais et chinois, cette bibliothèque devient un outil fondamental pour les recherches sur les religions. Puis Guimet transfère le musée à Paris, qui est inauguré en novembre 1889 par le président de la République Sadi Carnot.



Première édition le: 18 août 2009 Par : Opi
Mise à jour le: 26 août 2011 Par : Sarah


Contenu sous copyright © 2009 - 2014, toutes reproduction strictement interdites sans autorisation écrite du site l'univers des arts.

Ce que nous faisons pour nous même disparaît avec nous. Ce que nous faisons pour les autres et le monde est immortel et demeure.
Pine Albert

Haut de la page

BiographiePhotoGraveurNous contacter Plan du site

Retrouver les plus grands artistes du moyen-âge au XIXe siècle avec leurs oeuvres principales en image.

fils rss l'univers des arts fils rss l'univers des arts fil rss biographie fil rss photo

© 2008-2014 l'univers des arts