Biographie Photo Graveur

Accueil > Titien


Ėphéméride

La St Anselme

A Paris le Soleil se léve à 6h49 se couche à 20h49

111e jours de l'année reste 254 jours

Semaine 16 UTC +2h



titien_autoportrait_vers_1562.jpg

titien autoportrait vers ...

Titien

Pays : Italie

Style : ecole italienne

Période : Haute-Renaissance

Les débuts


Tiziano Vecellio, dit Titien est né à Pieve di Cadore, en 1488 ou 1490, en Vénitie, dans une famille noble de magistrat du Cadore. Souhaitant devenir peintre, il est envoyé très jeune à Venise, avec son frère Francesco, ou il entre dans l'atelier de Sebastiono Zuccato, alors chef des mosaïstes de Saint-Marc, puis dans ceux des frères Bellini, Gentile et Giovanni, c'est dans l'atelier de ce dernier qu'il y rencontre Giorgio da Castelfranco, dit Giorgione. Les deux artistes deviennent amis et collaborent ensemble à plusieurs travaux, il y rencontre également Sebastiano del Piombo, les deux peintres un peu plus âgés que lui ont une grande importance pour l'évolution artistique de Titien.

Giorgione



En 1503, Titien, obtient sa première commande publique, un retable, célébrant la conquête de Sainte-Maure en 1502, pour l'évêque de Paphos Jacopo Pesaro. Peu de temps après il exécute en collaboration avec Giorgione la décoration du Fondaco dei Tedeschi de (1508-1509), Titien travaille aux fresques de la façade donnant sur la Merceria et Giorgione sur la façade donnant sur le Grand Canal (dont aujourd'hui il ne reste que quelques morceaux de frises à l'Académie de Venise). En 1510, il réalise le retable de Saint-Marc, peinture votive (pour acquitter un vœu) contre l'épidémie de peste qui frappe Venise pendant l'année 1510 à 1511, épidémie qui emporte le grand Giorgione, Titien termine probablement les tableaux inachevés du maître.

De 1507 à 1510, il réalise de nombreuses commandes dont: Le concert Pitti, Le concert champêtre, Les trois age de l'homme, les sublimes portraits l'Arioste et la Schiavona, dans ces œuvres Titien s'éloigne du style de Giorgione et adopte un style personnel. Ses premières oeuvres importantes datent de 1511, il réalise les fresques, les trois miracles de Saint Antoine (Le Musée du nouveau-né, Le Mari jaloux et Saint Antoine guérit un jeune homme) pour la Scuola del Santo à Padoue. En 1513, il obtient la permission d'ouvrir un atelier à San Samuele et se permet de refuser l'invitation du Pape Léon X à rejoindre la cour pontificale. Il peint une bataille (La Bataille de Cadore )aujourd'hui disparue, pour la salle du Grand Conseil du Palais des Doges.

Peintre officiel



Entre 1514 et 1515, il peint son chef-d’œuvre : "L'Amour sacré et l'Amour profane" (aujourd'hui à Rome, galerie Borghèse) et la sensuelle: Flore (Offices) qui représente l'idéal de la beauté de la Renaissance. La mort de Bellini en 1516, ouvre à l'artiste de grandes commandes religieuses notamment un retable pour l'église de Santa Maria Gloriosa dei Frari: L'Assomption de la Vierge (1516-18) à Venise, Titien entre en contact avec Alphonse 1er d'Este et la cour de Ferrare ou il passe quelques mois, il y peint le tableau : Monnaie du tribut, c'est le début d'une décennie de commandes pour Titien. Il devient à cette période (1517) peintre officiel de la Sérénissime et obtient définitivement la Senseria du Fondaco dei Tedeschi, il réalise un portrait et un tableau votif lors de l'élection d'un nouveau doge pour le salle du Grand Conseil des Doges.

L'Arétin



En 1520, il réalise le retable pour l'église de San Francesco à Ancône et le polyptyque de la Résurrection pour le légat pontifical Altobello Averoldi; Il peint de magnifiques portraits dont Vicenzo Mosti et Laura Dianti (maîtresse du duc d'Este). En 1522, Frédéric II Gonzague invite l'artiste à passer quelques jours à Mantoue pour les fêtes de fin d'année, il s'y rend avec Jules Romain, commence alors un mécénat qui dure jusqu'à la mort du duc. Titien réalise pour le duc, plus de 40 œuvres dont de nombreux portraits. Il exécute la célèbre série des Césars (perdue) et les magnifiques portraits de l'Homme au gant et de Frédéric Gonzague. Il se lie avec l'écrivain Pierre l'Arétin et Jacopo Sansovino. En 1525, Titien épouse Cécilia qui lui a déjà donné deux fils Pomponio et Orazio. Par l'entremise de l'Arétin, Titien offre à Frédéric Gonzague le portrait de l'Arétin et celui de Girolamo Adorno, ambassadeur de l'empereur à Venise.


En 1529, il séjourne à Mantoue et à Ferrare, il y rencontre pour la première fois l'empereur Charles Quint grâce à Frédéric Gonzague, Titien brosse un portrait de Quint. En 1530, il débute le portrait en arme de Frédéric Gonzague, le malheur frappe Titien au mois d'août sa femme Cécilia décède après avoir accouché d'une petite fille prénommée Lavinia. L'année suivante il obtient grâce à Gonzague le bénéfice de Medole pour son fils Pomponio, qui se destine à une carrière ecclésiastique, il installe son atelier chez lui, à Biri Grande à côté de la maison de l'Arétin.

Peintre du roi



A cette période Titien reçoit des commandes des hommes les plus puissants de l'Europe, il entre notamment en contact avec Francesco Maria della Rovere, duc d'Urbino et réalise pour la cour des portraits ducaux, il travaille pour l'empereur Charles Quint à Bologne et exécute un second portrait de celui-ci, en contrepartie, il reçoit de nombreux titres honorifiques, Titien réalise également le portrait du cardinal Hippolyte de Médicis. En 1534, il débute le portrait d'Isabelle d'Este et en 1536, débute sa série de portraits d'empereurs romains pour le duc de Mantoue, il termine celle-ci en 1540. En 1538, il reçoit la commande de la célèbre "Vénus d'Urbin" chef-d’œuvre de sensualité pour Guidobaldo Della Rovere, fils de Francesco Maria Della Rovere, le duc d'Urbino, puis peint la grande toile: "Présentation de la Vierge au Temple" débutée fin 1538. Les années suivantes il peint le portrait d'Alphonse 1er, de François 1er d'après une miniature, de Quint, de Soliman le magnifique et du doge Pietro Lando. En 1541, il réalise le portrait de don Diego Hurtado de Mendoza, ambassadeur impérial au concile de Trente, puis l'année d'après celui de Clarice Strozzi, de Ranuccio Farnèse, petits-fils du Pape Paul III. Il fréquente la cour papale et peint un portrait du Saint-Père, l'empereur lui commande un portrait de sa femme Isabelle de Portugal.

La cour Papale



En 1545, il est invité par le Pape Paul III, à Rome et devient l'hôte de Guidobaldo II, il espère obtenir des bénéfices pour son fils Pomponio, devenu prêtre. Pendant son séjour il peint plusieurs portraits pour les Farnèse (Cardinal Alexandre et du Pape Paul lII avec ses neveux), il est fait citoyen romain. A son retour à Venise, il brosse le portrait de la famille Vendramin et du doge Francesco Dona. Début 1548, Titien s'installe à Augsbourg avec son fils Orazio, et se met au service de Charles Quint, pendant son séjour, il peint de nombreuses effigies de rois, de princes, de ducs, de comte et plusieurs effigies de l'empereur dont le portrait équestre de Charles Quint.

Lors de son retour à Venise, il fait une halte à Innsbruck et brosse les portraits des filles de Ferdinand, le frère de l'empereur et celui post-mortem de l'impératrice Isabelle (morte en 1539) et le double portrait de Charles Quint et de sa femme, puis à la fin de l'année il se rend à Milan et réalise le portrait du fils de Quint le prince Philippe II qui devient à cette période le principal mécène de l'artiste. En 1550, il se rend à Augsbourg ou Cranach réalise son portrait. Il exécute deux toiles mythologiques Vénus et Adonis et Danaé. Titien s'attelle à de nombreuses œuvres religieuses avec une nouvelle technique personnelle, en désagrégeant du tissu plastique grâce à ses larges coups de brosse qu'il finit en effritant les pigments entre ses doigts, notamment pour les toiles : Diane et Callisto et Diane et Actéon peintes pour Philippe II.

Vers 1562, il peint un autoportrait émouvant et tragique et la toile L'Annonciation pour l'église San Salvador de Venise, il réalise une Crucifixion, puis La Mise au tombeau, Le Martyre de saint Laurent, un second autoportrait et termine le très beau portrait de l'antiquaire Jacopo Strada. Pendant cette période Titien est angoissé et désespéré, il perd son frère, sa fille Lavinia, puis son fils Orazio qui décède en 1576, de la peste qui fait rage à Venise, le maître meurt quelques temps plus tard le 27 août, il est inhumé en l'église Santa Maria Gloriosa dei Frari.

Portraits



Portrait d'un gentilhomme vénitien (Giorgione et Titien), vers 1510 L’homme au gant, non daté; L’homme avec la main à la ceinture, n. d. (Louvre, Paris) François 1er, roi de France, non daté Portrait d'un homme, vers 1515 Portrait d'un homme au chapeau rouge, vers 1516 Portrait d'une jeune femme, vers 1536 Francesco Maria Della Rovere, 1536-1538 Le Cardinal Pietro Bembo, vers 1540 La Famille Vendramin, vers 1540-1550 Vincenzo Cappello, vers 1540 Le jeune Ranuccio Farnese, 1542 Pape Paul III, vers 1543 Le pape Paul III et ses cousins Alessandro et Ottavio Farnese, 1546 Le Doge Andrea Gritti, 1546-1548 L'Empereur Charles-Quint, 1548 Portrait équestre de Charles-Quint, 1548 L'Impératrice Isabelle de Portugal, 1548 L'Arétin (Pietro Aretino), 1548-1551 Roi Philippe II, 1551 Portrait d'une femme, vers 1555 Filippo Archinto, archevêque de Milan, vers 1555 Autoportrait, 1562 Jacopo Strada, vers 1567-1568

Scènes mythologiques



Lucrèce et Tarquinius Collatinus, vers 1510 L'Amour sacré et l'Amour profane, vers 1514 Le Festin des dieux (Giovanni Bellini et Titien), 1514-1529 Flore, vers 1515 (Offices, Florence) Cupidon et la roue de fortune, vers 1520 Bacchus et Ariane, 1520-1523 L'Offrande à Vénus, vers 1519 Bacchanales, vers 1525 Vénus d'Urbino, vers 1538 ) Danaë, vers 1554 Vénus au miroir (Vénus à sa toilette), vers 1555 Diane et Actéon, 1559 Diane et Callisto, 1559 L'Enlèvement d'Europe, 1559 La Mort d'Actéon, 1562 Vénus et un joueur de luth, vers 1565-1560 Nymphe et berger, vers 1570-1575 Vénus et Adonis, vers 1560 Vénus et Adonis, Titien et atelier, 1570? Tarquin et Lucrèce, vers 1570 Le supplice de Marsyas, 1575-1576

Scènes bibliques



La Fuite en Égypte, vers 1508 La Madone gitane, vers 1510 La Madone à l'enfant, vers 1510 Noli me tangere, vers 1514 L'Assomption de la Vierge, vers 1516 La Madone Pesaro, vers 1529 La Madone Aldobrandini (Madone à l'enfant avec saint Jean-Baptiste enfant et un donateur), vers 1532 Les Pèlerins d'Emmaüs, 1535 La Présentation de la Vierge au temple, vers 1539 La Vierge à l'Enfant avec sainte Catherine et un berger, dit la Vierge au lapin, 1530 (Louvre, Paris) La Vierge à l'Enfant avec saints Étienne, Jérôme et Maurice La Vierge à l'Enfant avec saints Étienne, Jérôme et Maurice, non daté Le Couronnement d'épines, vers 1542 La Mise au tombeau, 1525 Ecce Homo, 1543 Saint Jean l'Évangéliste à Patmos, vers 1547 Mater Doloras (aux mains écartées), 1554 Le Portement de croix, vers 1560 Marie-Madeleine repentante, vers 1560 Le Martyre de Saint-Sébastien, vers 1570

Allégories



Le concert champêtre (avec Giorgione?), vers 1509 Allégorie conjugale, dite à tort Allégorie d'Alphonse d'Avalos, non daté La femme au miroir, non daté Allégorie de la Prudence, vers 1565-1570

Dessins


Saint-Eustache ou Saint-Hubert, sépia, vers 1515 Étude d'un aigle, sépia, vers 1515 Étude de nu, craie, vers 1555 Scène pastorale, sépia et craie, vers 1565

Fresque



Le Miracle de l'enfant nouveau-né, vers 1511



Première édition le: 27 janvier 2010 Par : Sarah
Mise à jour le: 09 août 2011 Par : Sarah


Contenu sous copyright © 2010 - 2019, toutes reproduction strictement interdites sans autorisation écrite du site l'univers des arts.

Principales œuvres de Titien Toutes les oeuvres ici

fichier:le titien paul iii avec son camail.jpg

Portrait de Paul III avec son camail

fichier:titien autoportrait vers 1562.jpg

Autoportrait

fichier:titien le jeune ranuccio farnese 1542.jpg

Le jeune Ranuccio Farnèse

fichier:titien portrait d une dame avec sa fille.jpg

Portrait d'une dame avec sa fille

fichier:titien portrait de jeune femme.jpg

Portrait de jeune femme

fichier:titien portrait de gentilhomme.jpg

Portrait de gentilhomme

fichier:titien le singulier ami de titien.jpg

Le singulier ami de Titien

fichier:titien antonio anselmi.jpg

Antonio Anselmi

fichier:titien pietro aretino dit l aretin.jpg

Pietro Aretino dit l'Arétin

fichier:le titien le doge nicolo marcello.jpg

Le Doge Nicolo Marcello

fichier:titien clarice strozzi.jpg

Clarice Strozzi

Publicité

Un bon nom vaut mieux qu'une huile précieuse.
Ecclésiaste

Haut de la page

BiographiePhotoGraveurCitationNous contacter Plan du site

Retrouver les plus grands artistes du moyen-âge au XIXe siècle avec leurs oeuvres principales en image.

fils rss l'univers des arts fils rss l'univers des arts fil rss biographie fil rss photo

© 2008-2019 l'univers des arts