Biographie Photo Graveur

Accueil > Goya Francisco de


Ėphéméride

La Ste Charlotte

A Paris le Soleil se léve à 6h06 se couche à 21h46

198e jours de l'année reste 167 jours

Semaine 29 UTC +2h



lopez_y_portana_vicente_portrait_du_peintre_francisco_de_goya.jpg

lopez y portana vicente p...

Goya Francisco de

Pays : Espagne

Style : ecole espagnole

Période : Romantisme

Jeunesse



Francisco José de Goya y Lucientes, nait à Fuendetodos, près de Saragosse, le 30 mars 1746, mort à Bordeaux le 16 avril 1828. Fils de José de Goya, maître doreur à Saragosse, très jeune, de Goya étudie à Madrid avec Francisco Bayeu, peintre de chambre et de José Luzan, formé à Rome. Il séjourne à Rome, puis à Parme en 1771 ou il participe à un concours organisée par l'académie, avec sa toile : Annibal passant les Alpes, puis revient à Saragosse en octobre, de Goya réalise sa première commande, la décoration d'un plafond à la basilique pour les chanoines du Pilar, nommée : l'Adoration du nom de Dieu. En 1773, il s'installe à Madrid et épouse Josefa Bayeu. À partir de 1774, de Goya exécute pour la Real Fábrica de Tapices (manufacture royale de Santa Barbara) plusieurs séries de cartons de tapisseries pour les palais royaux, dont celui de l'Escorial et du Prado, il en exécute plusieurs séries sur une vingtaine d'années, les séries ont pour thèmes, la pêche, la chasse, scènes populaires, paysages. Francisco de Goya reçoit l'autorisation de graver les œuvres de Vélasquez et réalise des aquatintes. Le 21 janvier 1777, Josefa donne naissance à Madrid au premier fils de Goya, mort en bas âge.

Peintre du roi



En 1780, de Goya est reçut à l'Académie de San Fernando avec: le Christ en croix, mais repart pour Saragosse, où il réalise la décoration d'une coupole à la basilique du Pilar: la Vierge reine des martyrs. En 1781, le peintre exécute un tableau d'autel pour l'église San Francisco el Grande à Madrid. Francisco de Goya brosse les portraits de ses futurs protecteurs : le Comte de Floridablanca, 1783 ; l'Infant don Luis et sa famille (1784) ; l'Architecte Ventura Irriguez (1784) ; Portrait de la duchesse d'Osuna (1785), le 2 décembre 1784, Josefa donne naissance à un garçon, Francisco-Javier.

Nommé peintre du roi d'Espagne en juillet 1786, Francisco de Goya débute la série des portraits des directeurs de la banque de San Carlos (Madrid,) dont le portrait du comte d'Altami, et exécute celui de la Marquise de Pontejos. L'artiste reçoit la commande d'une autre série de cartons de tapisseries, pour le Prado, représentant les Quatre saisons, le Maçon ivre et les Pauvres à la fontaine. En 1787, de Goya exécute une série de sept Scènes champêtres, pour les appartements de la duchesse d'Osuna, à l'Alamada près de Madrid. Il continue ses tableaux religieux et travaille pour les églises de Valdemoro, Santa Ana de Valladolid, la cathédrale de Tolède. Ses magnifiques portraits font de lui un Maître du portrait espagnol ayant recours à une palette très riche à dominante de gris et de verts.

Peintre de chambre



En 1789, Francisco de Goya devient peintre de chambre de Charles IV. En novembre 1792, le peintre tombe gravement malade lors d'un voyage à Cadix, il est souffrant plusieurs mois durant et partiellement paralysé, il perd même l'audition. Début 1794, l'artiste envoie à l'Académie 12 peintures exécutées sur fer-blanc, dont des scènes de tauromachie. Après la mort de Francisco Bayeu, en 1795, de Goya sollicite le titre de premier peintre de la Chambre porté par son défunt beau-frère, il n'obtient pas satisfaction, mais est élu directeur de la peinture à San Fernando, de Goya abandonne la charge en 1797, pour des raisons de santé. La même année, la duchesse d'Albe lui rend visite à son atelier et de Goya réalise plusieurs portraits d'elle, il la rejoint à Sanlúcar de Barrameda à la mort du marquis de Villafranca, son mari, en 1796, et dessine pendant ce séjour andalou de nombreuses scènes prises sur le vif, et devient son amant.

De Goya, continue ses peintures religieuses, réalise des portraits de plusieurs ministres, puis exécute la commande de plusieurs petites toiles ayant pour thèmes la sorcellerie, il brosse également les portraits de l'ambassadeur de France : Ferdinand Guillemardet et celui du général Urrutia. De Goya réalise plusieurs commandes royales pour la coupole de la chapelle royale de San Antonio de la Florida, à Madrid en 1798. L'artiste est alors à l'apogée de sa carrière et le titre de Premier peintre de la Chambre vient enfin récompenser ses efforts.

Francisco de Goya graveur



Il réalise à cette époque un recueil de gravures nommée Caprices, qui comprend 80 planches gravées à l'eau-forte et à l'aquatinte (satyre sociale sur la condition humaine) qui sont publiées début 1799 et censurés par l'Inquisition. De Goya peint toute une série de magnifiques portraits dont : l'écrivain Moratín (1798) ; Reine Marie-Louise ; Portrait équestre du roi; Maja nue et Maja vêtue, pour l'homme politique Manuel Godoy. En octobre 1799, de Goya est nommé premier peintre du roi, l'artiste continue ses portraits, en 1800, celui de la Comtesse de Chinchón et débute sa toile sur : Famille de Charles IV , inspiré des Ménines de Velázquez. De 1800 à 1808, il connaît son apogée : le Prince de la Paix (1801), le Duc et la Duchesse de Fernán Núñez (1803), le Marquis de San Adrián (1804), Doña Isabel de Lobo de Porcel (1805), Don Pantaleón Pérez de Nenin ; Ferdinand VII à cheval (1808). Parallèlement de Goya peint des panneaux de petites tailles narrant la capture du bandit Maragato par le moine Zaldivia.

Goya lithographe



La guerre d'Espagne, le bouleverse, de Goya est favorable aux idées libérales des français mais le peintre est blessé dans son patriotisme, il hésite alors quelque temps entre la résistance incarnée par la Junte de Séville et les idées de 1789 portées par le roi Joseph, frère de Napoléon Ier, la cruauté et la brutalité de la guerre lui inspirent les gravures nommées: Les Désastres de la guerre, un réquisitoire violent contre les exactions françaises, tout en réalisant le portrait de Joseph Ier, ce qui montre bien le tiraillement qu'il ressent alors et qui lui vaut, quelques années plus tard, une réputation d'afrancesado (collaborateur).

En juin 1812, Josefa Bayeu, son épouse décède à l'âge de 65 ans. En 1814, de Goya exécute 2 grands tableaux, le Dos et le Tres de Mayo. En mars 1814, le roi Ferdinand VII rentre de son exil. L'artiste est lavé de tout soupçon de collaboration et reprend son activité de peintre officiel, de Goya réalise le portrait du Duc de San Carlos Ignacio Olmuryan, âgé de 69 ans, et peint également un Autoportrait et l'immense composition de la Junte des Philippines présidée par le roi, inspiré de Velázquez. En 1816, Francesco de Goya met en vente sa série de gravures sur la tauromachie, il continue ses portraits, et à 73 ans apprend la lithographie, nouvelle technique : Vieille Filant (1819), l'artiste exécute sa plus importante peinture religieuse pour l'autel de l'église San Anton des pères Escalapios de Madrid.

L’exil



De Goya est à nouveau gravement malade, il réalise les portraits de ses amis et grave à l'eau-forte. A partir de 1820, de Goya débuta la décoration de sa maison appelé maison du Sourd (la Quinta del Sordo), ou il donna libre cours à son imagination, elles sont nommées Pinturas negras (peintures noires). Cette série est composée de 14 fresques, peintes avec la technique de l'huile al secco (sur la surface de plâtre d'une paroi). Elles représentent un monde clos, où la laideur sous toutes ses formes se trouve exprimée. Ces fresques furent transférées sur toile en 1873. Elles sont actuellement conservées au Musée du Prado, à Madrid.

En 1823, le contexte politique l'oblige de Goya à se réfugier chez un de ses amis, le prêtre don José de Duaso, dont il fait le portrait, puis il quitte l'Espagne, pour raison de santé, pour Bordeaux et est rejoint par Leocadia Weiss, cousine de sa femme et avec qui il vit, il y reste peu de temps. En juin et juillet 1824, il se rend à Paris et y peint les derniers portraits de ses amis, Fernández Moratín, Galos, Juan de Muguiro, José Pío de Molina ; puis il retourne à Bordeaux et y reste jusqu'à sa mort. Pendant son exil français, Francesco de Goya exécute une série de lithographies connue sous le nom de Taureaux de Bordeaux. Âgé de 82 ans, de Goya meurt à Bordeaux dans la nuit du 15 au 16 avril 1828. L'artiste est inhumé dans le cimetière des Chartreux.

Les principales œuvres



La Gloire, 1771, (église de la chartreuse de l'Aula Dei); Auto portrait, 1777, Collection privée; L'ombrelle, 1777, (Musée du Prado), tapisserie, peintures; Le Guitariste aveugle, 1778, (Musée du Prado); Le marchand de vaisselle, 1779, (Musée du Prado); Le Christ crucifié, 1780, (Musée du Prado); Maria Teresa Vallabriga à cheval, 1783, Galerie des Offices, Florence; Don Manuel Osorio de Zuniga, 1788, (New-York, Metropolitan Museum); La Marquise de la Solana, 1793, (Musée du Louvre); Autoportrait, 1794 (Castres, Musée Goya);La duchesse d'Albe avec la petite fille noire qu'elle avait adoptée, dessin 1796-1797, (Musée du Prado); La duchesse d'Osuna, 1888; Ferdinand Guillemardet, 1798, (Musée du Louvre); Le Miracle du Saint, 1798, fresque du Coupole de l'église de San Antonio de la Florida; Le Courageux Rendon piquant un taureau, série Tauromachie, (Muséum of Fine Arts, Boston); La Famille de Charles IV, 1801, (Musée du Prado); La femme à l'éventail, 1805-1810, (Musée du Louvre); Dona Isabel Cobos de Porcel; 1806, (National Gallery Londres); La Señora Sabasa y García, 1808, (Washington, National Gallery); Les Majas au Balcon, 1810, (New-York, Metropolitan Muséum of Arts); La Porteuse d'eau, 1812, Budapest Muséum; Femme en train de lire une lettre, 1814-1818, (Musée des Beaux-Arts de Lille); Maja Desnuda, 1800, (Musée du Prado); Maja Vestida, (1797-1799); Dos de Mayo, ou (Le 2 mai 1808, à Madrid) 1814, (Musée du Prado); Tres de Mayo, ou (Le 3 mai 1808, à Madrid) 1814, (Musée du Prado); Vision Fantastique (peinture noire), (1819), (Musée du Prado); Le Sabbat des Sorcières (peinture noire), 1820, (Musée du Prado); La Laitière de Bordeaux, 1827, (Musée du Prado); La Comtesse de Chinchon, 1800; 43 tapisseries fabriquées à la manufacture Royales de Santa Barbara (1775 à 1792), (Musée du Prado).



Première édition le: 09 janvier 2010 Par : Sarah
Mise à jour le: 25 août 2011 Par : Sarah


Contenu sous copyright © 2010 - 2019, toutes reproduction strictement interdites sans autorisation écrite du site l'univers des arts.

Principales œuvres de Francisco Goya Toutes les oeuvres ici

fichier:francisco de goya les caprices les sorcieres 1799 eau forte.jpg

Les Caprices - Les sorcières

fichier:goya francisco la famille de charles iv.jpg

La Famille de Charles IV

fichier:goya francisco jose de divertissement d espagne.jpg

Divertissement d'Espagne

fichier:goya francisco de les malheurs de la guerre.jpg

Les malheurs de la guerre

fichier:goya francisco de les caprices hasta la muerte.jpg

Les Caprices: Hasta la muerte

fichier:goya francisco de le macon blesse.jpg

Le Maçon blessé

fichier:goya francisco de autoportrait avec le docteur arrieta.jpg

Autoportrait avec le docteur Arrieta

fichier:goya francisco de portrait de francisco bayeu y subias.jpg

Portrait de Francisco Bayeu y Subias

Publicité

Dans l'art, est beau uniquement ce qui a du caractère.
Rodin Auguste

Haut de la page

BiographiePhotoGraveurCitationNous contacter Plan du site

Retrouver les plus grands artistes du moyen-âge au XIXe siècle avec leurs oeuvres principales en image.

fils rss l'univers des arts fils rss l'univers des arts fil rss biographie fil rss photo

© 2008-2019 l'univers des arts